Lettre ouverte à Natacha Polony

Natacha-Polony-a-accouche-c-est-un-garcon_exact810x609_l

Natacha Polony,

Sachez que j’attache un soin particulier à ne pas investir mes espoirs sur n’importe qui. Et que lorsque je me sens déçu, je trouve l’énergie pour sortir de mes gonds et tenter de comprendre pourquoi je l’ai été.

Je vous suis depuis quelques mois maintenant, à travers votre plume dans Le Figaro ou vos interventions télévisuelles ou ou encore radiophoniques. J’apprécie l’honnêteté qui en émanent. Vous paraissez authentique, rebelle, représentez un néo-gaullisme tenace. J’avais appris avec intérêt la création du Comité Orwell dont vous êtes présidente et qui prenait position en faveur du débat libre, de la liberté d’expression et de la souveraineté populaire, et pris d’engouement j’avais lancé un groupe facebook qui permettrait de se tenir au courant des actualités de cette initiative. J’y avais même proposé un classement préférentiel des personnalités que nous entendons pas ou peu, et que nous souhaiterions faire partie du débat public, parmi lesquelles Étienne Chouard, Jean Bricmont, Olivier Berruyer, Francis Cousin, Frédéric Lordon ou encore François Asselineau, Bernard Friot, Franck Lepage, etc…

Or je viens de visionner le seul reportage vidéo que j’ai trouvé sur les réseaux sociaux concernant le « Grand Débat Public » (sic) organisé par Marianne et intitulé « Peut-on encore débattre en France ? ». De toute évidence, il s’agit d’une mascarade et rien de plus. Lorsque par ce titre Jean-François Kahn se targue d’être le parangon de la défense de la liberté d’expression la moindre des choses serait de l’assumer, et quoi de mieux pour ce faire que d’adjoindre aux mots les actes. Pourtant, ce ne sont que quelques petites minutes qui ont été accordées au public lors de ce « Grand Débat Public ». Finalement, tout s’est passé comme d’habitude : le peuple s’est fait dicter des solutions par un petit nombre. L’oligarchie en est préservée, de même que l’ordre social. Ouf.

Vous respirez ? Moi pas : J’ÉTOUFFE.

Alors voici ma question pour vous Natacha Polony : Puisque vous avez accepté de participer à cette imposture, à cette mascarade, ne pensez-vous pas que le peuple français est en train de crever justement parce que « ses bourgeois » ne parlent qu’entre eux sans jamais lui donner la parole ? Ne pensez-vous pas qu’il faille érafler l’idée que la distribution de la parole doit être verticale et qu’au minimum nous devrions pouvoir choisir librement les intervenants ?

Je n’attends aucune réponse de votre part, si ce n’est que vous – ainsi que le Comité Orwell – preniez en compte cette question. Natacha, le flambeau démocratique est entre vos mains. Puissiez-vous l’embraser.

Edit] Je viens d’écouter toute son intervention et il y a de quoi se rassurer, je vous laisse juge : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s